Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Quoi ! ...... Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ? C'est moi le Rotpier quoi !!!

14 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


L'autodérision ne me pose aucun problème !


Quoi !
 
Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?
 
 
 
 
 
Le Rotpier par lui-même !
 
 
 
 

Pastiche de la chanson de Moustaki :

« Avec ma gueule de métèque »

 

 

 

 

Avec ma gueule de pauv’ mec,

 

Avec ma gueule de pauv’ mec

mon pif énorme et jamais sec

et mes cheveux qui vont tombant.

Avec mes pieds très mal lavés

qui empestent tout le quartier

où je ne vais plus si souvent.

Avec mes mains de débardeur

qui font très peur aux bonnes sœurs

qui se pointent dans mon jardin.

Avec ma bouche qui a bu

qui a croqué qui a mordu

des andouilles et des boudins.

 

Avec ma gueule de pauv’ mec

mon pif énorme et jamais sec

ma vue bien basse et mon air con.

Avec ma peau qui s’est frottée

au point d’en être déchirée

quand je fuyais par les balcons.

Avec mon foie qui a souffert

de plus en plus avec les verres

avalés du matin au soir.

Avec mon âme vermoulue

amassant les pensées tordues

et qui traîne son désespoir.

 

Avec ma gueule de pauv’ mec

mon pif énorme et jamais sec

et mes cheveux qui vont tombant.

Je viendrai ma vieille poussive

mon haut-le-cœur ma dépressive

je viendrai te péter les dents.

 

 

Et je serais vraiment content

de t’entendre tout zozotant

me dénigrer et me maudire.

 

Et ce sera mon plus beau jour

le point final de notre amour

et je n’ai fini d’en rire.

 

Et ce sera mon plus beau jour

le point final de notre amour

et je n’ai fini d’en rire.

 

 

                                 Rotpier

 
 
 



 
 
 
 
Et pis c'est tout !
 
 
Lire la suite

Vendredi 13 : tentez votre chance ! Misez tout sur le Rotpier !

13 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour



 
Les jeux sont faits ...
rien ne va plus ... dans la tête du Rotpier !
 
 
 
 
Photo prise sur le net
 
 
 
   Croisez les doigts, sauf …  les manchots :

   ça va de soi ! 

   ( Petit clin d’œil à Brassens )

 

  Déjà publié, mais repris ... de justesse !

 
 
 

La chance,

 

J’avais déjà croisé des tas de chats noirs,

des chattes aussi… vous savez … dans le noir !

J’étais passé, je ne sais combien de fois,

sous une échelle … sans avoir les foies!

 

J’avais dit, un nombre incalculable de fois,

« crotte et crotte ! » trois fois de suite un samedi soir !

Combien de hululements de chouettes

avais-je entendu dans la nuit noire ?

 

Je ne comptais plus les fois où, avec ou sans chandelles,

je m’étais retrouvé bon treizième à  table,

au grand dam des maîtresses de maison

 dont les yeux regardaient au plafond …

sans qu’elles ne fussent - en aucun cas, je vous l’atteste ! -

mes maîtresses !

Signe évident de détresse !

Malgré tout cela, je tenais une forme impeccable

et avais un compte en banque plus que respectable !

 

Vendredi dernier, un vendredi treize,

je me suis dit : « il faut absolument, mon garçon,

que tu joues à quelque chose :

c’est un jour de chance : ose ! »

Alors j’ai joué, sans façon,

à la roulette russe helvétique

( Un jeu à la con que l’on ne joue qu’à Bâle !

Sur six emplacements on met cinq balles ! )

Et, j’ai gagné, dans le crâne,

un joli petit trou … tout rond !

Belle farce !  … Non ?

 

                        Moralité :


Ne vous fiez pas trop à la chance :

c’est une compagne quelque peu lunatique,

capable de vous faire un pied de nez fantastique,

pour peu que vous tiriez un peu trop sur … l’élastique !

                                                   

                                                           Rotpier

 
  

   

 

 

 
Image prise sur le net
 
Il s'agit (surtout après avoir perdu !) là, de la roulette russe;
la roulette russe helvétique: c'est l'inverse ! Six trous, cinq balles :
ça décoiffe beaucoup plus !
 
 
 



 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour: " La petite " de ... Pierre

12 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie



 

Sa mémoire était

souvent dans le brouillard ...

 

 

 

 

Image du net modifiée par moi-même

 

 

 

 


La petite,

 

La petite ne courait pas

- ne courait pas vous dis-je ! -


elle dansait !  Elle volait !

Cabri fantastique

comme mu par d’invisibles élastiques !

 

Pour toile de fond,

les couleurs de l’automne.

 

Et le vieux était là qui s’émerveillait


 

Il ne pouvait plus détacher

ses yeux de la scène :

il était subjugué !

 

La fraîche vigueur de la petite

le laissait songeur.

 

Sa mémoire,

souvent dans le brouillard,

faisait des efforts désespérés

pour retrouver une image éthérée

enfouie, quelque part, au fond de lui.

 

Mais rien ne venait dans cette presque nuit.

 

La petite disparut

et le vieil homme se tassa encore un peu plus.

 

Ce vieil homme,

ce vieil homme, un instant en émoi,

ce vieil homme … c’était moi.

 

                                              

 

                                                       Pierre Dupuis

 

 

 

 

 




 

 

 

Lire la suite

Les pensées détournées du … Rotpier !

11 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Les pensées détournées


 

Quelques pensées détournées !

 

Certaines peuvent être assez « sauvages »

mais … c’est le Rotpier qui est aux commandes !

 

 

 

 

C’est lui le vilain !

 

 

A vous de trouver les auteurs

 des pensées originales !

 

Si vous avez identifié l’auteur,

 je ne doute pas que vous ayez trouvé la pensée !

 

 

 

 

Première pensée :

 

Je n’ai pas vu de sous venir depuis que je suis à Milan.

 

Deuxième pensée :

 

A propos d’un héritage :

Sans être intelligent, ce que le con voit bien, c’est que le clerc ment !

 

Troisième pensée :

 

Dans l’art dangereux d’aimer et de rire, l’alcool  à soixante degrés peut conduire au meilleur ou au pire !

 

Quatrième pensée :

 

Que l’on soit rapide ou pas, ça fatigue les amis de mourir quand le cimetière est loin.

 

 

 

      Nota :

Ce sont trois poètes et la 2ème et la 3ème sont du même, dans le même poème !

 

 

 

Cogitez bien et bonne journée à vous !

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

Problème de connection ? Suivez les conseils de ... Rotpier

10 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour



 
 Dans le cadre de l'entraide entre blogueurs et blogeuses,
voila ma contribution !
 
 
 
 

Connexion,

 

Pile, je suis en « T »

… un « T » fort maté !

Face, je suis en « V ».

J’en connais qui sont hantés

par ma face en « V » !

D’autres sont tentés

par mon pile en « T » !

Certains encore, rêvent

de ma liaison « T – V » à hémisphères séparés

… par cordon interposé !

 

Moi, j’attends tout simplement

celui qui, avec doigté,

saura délicatement m’écarter

pour … franchement se connecter !

 

Surclassé Wanadoo !

A.O.L. : à la poubelle !

Connexion haut débit

assurée  - c’est garanti ! -

avec … le septième ciel !

Pas besoin de logiciel.

On oublie le Wi-Fi :

on se branche et c’est parti !

 

Et moi, à terre,

sur mon unique corde,

 je gratterai cet air

pour qu’enfin je m’aligne

parfaitement sur Sting !

… Qui suis-je ?

        

                                        

                                      Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

Image bidouillée par le Rotpier

 

Déjà publié sous une autre forme !

 

 



 

 

 

 

Lire la suite

Les fêtes de la semaine : « La ballade des Saintes et des Saints de la semaine » par … Rotpier !

9 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour




La ballade des Saintes et des Saints

de la semaine vue par Rotpier !

 

Bonne balade brav’ gens !

et … N’oubliez pas de souhaiter les fêtes !

Cela ne coûte pas cher et

... ça fait toujours plaisir !

 

 

Bonne fête !

 

 

Petite ballade au fil des prénoms de la semaine,

 

 

Elle se prénommait Françoise,

très distinguée, un peu bourgeoise !

Lui, son prénom c’était Vivien,

elle lui dit « Alors, tu viens ?»

 

« Je ne peux pas, j’aime Rosine

et aussi sa cousin’ Justine !

Je ne veux pas créer d’intrigue

en trompant votre époux Rodrigue !

 

Sans compter que ma bell’  Mathilde

m’est revenue bien plus splendide !

Et puis je serais dans la mouise

si je laissais tomber ma Louise !

 

Car c’est elle qui m’entretient

depuis qu’elle m’a dit : «Tu viens Vivien ?! »

J’ai vraiment tiré le gros,

faut dir’ qu’ell’ fait cent vingt kilos !

 

Depuis je suis un gigolot

ça paie et c’est très rigolot !

Mais je n’arriv’  plus à fournir

et je me dois de ralentir !

 

Je vous salue belle Françoise,

l’amour n’aime pas les ardoises !

..................

Mais je vous inscris sur la mienne

et je vous dis … à la prochaine ! »

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui … brav’ gens !

 

Bonne semaine !

 

Rotpier

 

 

 


 

 

Lire la suite

Journée de la femme oblige: deux poèmes de Pierre et des pensées du ... Rotpier !

8 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour



 

A l’occasion de la journée de la femme, Pierre vous offre deux poèmes 

et le Rotpier quelques pensées ( aïe !  aïe ! aïe ! )

 

 
 
Image du net modifiées par Pierre
 

Femme,

 

Femme,

amalgame

d’esthétique et de charme.

 

Femme,

paradoxe

de rires et de larmes.

 

Femme,

aux yeux passant

de la douceur aux flammes.

 

Femme,

aux ongles

tranchant comme des lames.

 

Femme,

sucrée-amère

entre fantaisie et drame.

 

Femme,

imprévisible

tout au long de la gamme.

 

Femme,

à étudier :

vaste programme !

 

Femme,

à visiter :

quel sésame ?

 

 

                Pierre Dupuis
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 
 
 
Image d'une bibliothèque d'images
Femme en soi,
   
Dieu créa la femme.
  Pour ne pas être en reste, le diable mit
dans sa prunelle une petite flamme.
 
Le poète l 'habilla de vers,
le couturier de soie.
 
L 'homme la déshabilla
et l 'aima.
 
Ainsi soie style.
 
 
                   Pierre Dupuis
 
 
 

  A l’occasion de la journée de la femme, je vous offre ces quelques pensées !

   

   Rotpier

 

 

  J’ai pris le parti de ne point juger les femmes, il y avait trop de travail !

    

   Dans certaines tribus africaines, c’est l’homme seul qui fait bouillir la marmite, la femme est dedans.

  

   La femme n’est pas si mauvaise que cela …

pour qui sait bien cuisiner !

 

    Le sourire de la femme est l’équivalent du discours de l’homme politique : des promesses qui n’engagent

que ceux qui y croient.

 

   Femme au foyer, chaleur assurée ! 

   ( peut-être de Landru ? )

 

  Et pis c’est tout !

 

   Le Rotpier

 

Billet déjà publié, mais retouché !

 

 

 

Lire la suite

Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

7 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime



De temps en temps, je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 

Georges Moustaki

 

«  Ma solitude »

 

 

 

 

Photo prise sur le net

 

 
 
 
 
 
Ma solitude
 
Pour avoir si souvent dormi
Avec ma solitude
Je m'en suis fait presqu'une amie
Une douce habitude
Ell' ne me quitte pas d'un pas
Fidèle comme une ombre
Elle m'a suivi ça et là
Aux quatre coins du monde

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Quand elle est au creux de mon lit
Elle prend toute la place
Et nous passons de longues nuits
Tous les deux face à face
Je ne sais vraiment pas jusqu'où
Ira cette complice
Faudra-t-il que j'y prenne goût
Ou que je réagisse?

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Par elle, j'ai autant appris
Que j'ai versé de larmes
Si parfois je la répudie
Jamais elle ne désarme
Et si je préfère l'amour
D'une autre courtisane
Elle sera à mon dernier jour
Ma dernière compagne

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude
Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude
 
 
 
 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Enchères et un os ! Le poème du jour : " Inventaire, " de ... Rotpier

6 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie



 
 
Image prise sur le net
 
 
 

Inventaire,

 

Une paire de lunettes

… toute simple, toute bête.

Son boîtier

… avec des bords bien élimés.

Un bol de cuivre martelé

et un plat pour le poser.

Des sandales surpiquées

… bien usées.

Une montre, dix heures dix passée,

… à gousset.

 

« - Banal inventaire mon pauvre Pierre !

-         ... Pas tant que cela mon cher !

Ces objets

- simples il est vrai ! -

ont un dénominateur commun

qui sera encore là demain

… dans toutes les têtes :

le grand, l’immense,

l’apôtre de la non violence :

j’ai nommé, j’ai dit :

le mahatma Gandhi !

… Qu’est-ce que tu en dis ?

… Tu te sens tout petit ?

… Moi aussi ! »

 

                                 Pierre Dupuis

 

 

Image prise sur le net

 


Lire la suite

Darwin et sa théorie ... où, quand Darwin conduit au désespoir, le poème du jour : " Héritage trop lourd à porter, " de ... Rotpier

4 Mars 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


 
 J'avais déjà évoqué la chose dans l'un de mes rébus ...
 
 
 
Image prise sur le net
 
 

Héritage trop lourd à porter,

 

Cela faisait plus de trois jours

qu’il tournait en rond : la déprime.

Mine triste, pas de bonjour

… de la mauvaise humeur en prime.

 

On s’interrogeait alentour :

«  Mais enfin, à quoi cela rime ?

Lui, toujours prêt à un bon tour !

Qu’il crève l’abcès, qu’il s’exprime ! »

 

Il l’a fait. Trop désespéré.

Oh ! Apprendre que lui et l’homme

étaient des cousins avérés,

 

selon Darwin, cela assomme !

Trop lourd à porter, trop tordu :

hier, un singe s’est pendu.

 

 

                                Pierre Dupuis

 

 

Image du net

 

 

 

 



 
 
 
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>