Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour : " Conversation entre amis, " de ... Rotpier !

1 Novembre 2022 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie, #Poésie - humour

 

Tapis toile de jouy

 

Les images sont du net, c'est clair et net !

 

Mise en garde :

Oyez, oyez braves gens ! La moralité n'est pas le point fort de ce petit poème, j'en conviens aisément ! Mais bon, il faut bien se détendre un peu dans le monde de brutes où nous vivons !

 

Conversation entre amis,

- Dis, as-tu ouï ce que j'ai ouï ?
- Oui j'ai ouï ce que tu as ouï.
- Ah oui ? C'était vraiment un truc inouï !
- Nous avons donc tous deux bonne ouïe
C'est impeccable je m'en réjouis !


La voisine du haut a joui
C'était ça le vacarme inouï
Elle ne s'est pas évanouie
Elle est plutôt très épanouie !
- Ah oui ... Comment sais-tu ça mon ami ?
- J'ai déjà partagé son lit
Je l'avoue et plus d'une nuit
Elle a pignon sur rue à Jouy !
Les tisserands font des tapis
Exclusifs à son effigie
Avec gros plan sur son frifri !
J'en ai eu deux très grands gratuits
Parce que je m'étais bien conduit
En la défendant une nuit
Contre des gens à l'esprit réduit
Qui la traitaient de sous produit
De catin et de belle de nuit !
J'ai mis les mains dans le cambouis
Et à grands coups de parapluie
J'ai cogné ils se sont enfuis
C'est utile un pépin en buis !

Surtout quand sort de son pommeau

Une lame de long couteau

Capable de trancher d'un coup

Une tronche au niveau du cou !

C'est pratique pour la bagarre

Ces bons vieux parapluie bulgare !
 

Quand la nuit je cogne à son huis
Elle vient en chemise de nuit
M'ouvrir en me disant " Oui oui ! "
Même qu'avant-hier elle m'a dit :
" Mon plus gros client est parti
Il était tout à fait flapi
Tout flagada sur le tapis
De valeur en toile de Jouy !
Il me l'a offert aujourd'hui
Sa manufacture en produit
Pour un très riche sahraoui
Qui a découvert dans son puits
Du pétrole qui a jailli !
Si ça te dit mon cher ami
Je te négocie une nuit
Ce sera tout à fait gratuit
Pour profiter de son frifri !

Profites-en car la jolie
Va quitter la ville de Jouy
Car à trente huit ans et demi
Elle raccroche c'est fini
Son petit commerce de nuit !

Elle a su faire sa pelote

Pas de laine mais de coton

A Jouy c'est bien sûr de bon ton

Comme disaient les sans-culottes !
 

Un banquier qu'elle avait séduit
Et qui a déquillé depuis
Lui a laissé en Normandie
Une ferme avec écuries

Et des chevaux et des pouliches

Plus deux étalons très fortiches

Et du pognon pas d'incurie

Elle a tout ce qu'il faut la chérie !
 

Moi qui suis son amant de cœur
Je serais gentleman Farmer
À son service jour et nuit

Son grand pourvoyeur de secousses

Pourvu qu'elle soit tendre et douce !
Cette perspective nous réjouit !
Vive la vie et adieu Jouy !

 

Nous y reviendrons en vacances

Car elle possède la jouissance

D'une villa appartenant

A un très fortuné sultan.

C'était un excellent client

Qui l'a voulait pour son harem

Pour la chevaucher en tandem

Faire avec elle le grand schelem !

Elle a refusé tant et plus

Il ne lui en a pas voulu !

Il n'y vient qu'une fois par an

Il a peur en étant absent

Qu'un vassal prenne le pouvoir

Une révolution de boudoir !

 

On s'aimera sur les tapis

Ils sont d'orient ma foi tant pis

A la limite ils sont plus doux

Allongés ou bien genoux

C'est comme on veut … épicétout !
 

 
                                       Le Rotpier

 

Tapis d'orient

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article