Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème tout frais tout frit du jour : " Le gentleman caramboleur, " ... par le Rotpier qui vous salue bien !

12 Avril 2022 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie - humour

 

Gentlman cambrioleur

image du net !

 

Avertissement :


C'est un poème un peu bancal aux rimes peu orthodoxes voir pas très catholiques, certains diront même gauloises et poivrées, mais je m'en moque : je suis athée !

 

Le gentleman caramboleur

Ce jour là il faisait très frais
Et la pelisse sur son frac
Ne l'empêchait pas d'avoir froid
Pendant qu'il faisait son fric-frac.

Soudain il entendit un bruit
Comme une sorte de frou-frou
Pas gênée et le regard flou
Une belle femme surgit.

Il vit à travers son p' tit froc
De tissus transparent le fruit
Défendu qu'on appel' fri-fri
qui n’était pas du toc du tout !

Il laissa tomber son fric-frac
Et s'occupa d'elle sans frein
" D'abord l'amour après le fric ! "
Universel et bon refrain !

Aux yeux elle n'avait pas froid
Je me répète c'est ainsi
Mais à côté de son fri-fri
Ce n'était rien je vous le dis !

Elle prit son pied tout à trac
Puis l'aida à remplir son sac
En lui disant du tac au tac :
" Vivement ton prochain fric-frac !

Mon vieux mari bourré de fric
À tout son matériel en vrac
Plus bon pour le moindre crac-crac
Tu es vraiment tombé à pic ! "

 

          Continuation :
 

Ce petit écrit est le fruit
D'une imagination sans frein
" Un torchon ! " diront les aigris
Avec des yeux de merlan frit !

L'invective me laisse froid
Mais moins que les cœurs rabougris
Des pauvres esprits rétrécis
Statufiés devant un fri-fri !

 Moult cathos dans ces débris
Qui auraient condamné Jeanne d' Arc
Comme Cauchon ce sale exarque
A ce qu’elle ait le fri-fri frit !

 

                                       Le Rotpier

 

 

Jeanne d'arc sur le bûcher

Image du net, je n'étais pas libre ce jour-là !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article