Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

La revue du Rotpier, le petit gratte-papier qui mets ses pas là où les autres n’ont pas pied !

25 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

 

Préambule :

Les adages du Rotpier

« Il convient de se méfier des fake news… certaines s’avèrent exactes avec le temps ! »

« Quand une fake news ne fait de tort à personne et à fortiori qu’elle fait sourire, il serait vraiment dommage de s’en priver ! »

 

1ère Chronique qui est une proposition :

 Je propose aux gouvernements un moyen rapide et sûr de lutte contre les fraudeurs fiscaux qui se sucrent sur le dos des états : le rétablissement du supplice du bûcher.

Si pendant le supplice, une odeur de caramel se dégage, c’est que l’on ne s’est pas trompé et que la personne est vraiment coupable. Dans le cas contraire, on présente des excuses à la famille. Il va de soit que l’on aura, au préalable, effectué un prélèvement sanguin et une analyse pour s’assurer que la personne incriminée n’est pas diabétique afin d’écarter tout risque d’erreur judiciaire.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

2ème Chronique :

Le chat qui zozotait

 C’était un chat. Un très beau chat angora répondant au nom de Sacha. Il était né au Nebraska et, tout jeune, il avait eu grand peur d’un puma qui voulait en faire son repas ! Il avait réussi à s’échapper, alors qu’il n’avait pas de baskets, en se cachant sous un tas de branches de thuyas. Mais cette grande peur l’avait conduit à zozoter. Sa maitresse, une très gentille femme prénommée Zazie, en était toute retournée : un chat qui zozote, zut de zote !

Elle décida de l’emmener le faire soigner par un grand spécialiste du zozotement des chats qui avait son cabinet dans l’état du Minnesota et plus précisément à Bherta, une grosse ville fondée par un prussien émigré renégat.

Le Dr Précis-Prêcha était mi-vétérinaire (non diplômé) mi-gourou et totalement mercantile. Il avait soigné le chat d’un pacha qui, au lieu de miauler, hululait à tout va. Le pacha, ne trouvant pas ça chouette, l’avait confié au Dr Précis-Prêcha le temps d’aller faire quelques achats. En quelques heures, le chat du pacha miaulait de nouveau comme un chat mais en turc, ça va de soit. La facture avait été salée mais le pacha avait les moyens car il possédait des tas d’immeubles dans le monde entier et même une immense datcha qu’il louait à un professeur de cha-cha-cha qui était en fait un gigolo de premier ordre qui vivait aux crochets d’une diva de l’opéra de Bratislava !

Mais, revenons-en au chat angora de Zazie. Au bout de cinq séances, le minet était à moitié guéri mais, faute d’argent, sa maîtresse ne put continuer à le faire soigner. Il ne lui en voulu pas, bien au contraire, et ils rentrèrent au Nebraska dans leur petit chez-soi.

Le minet ne zozotait plus, il zotait tout simplement et tout le monde était content !

… Chat vous va ça ou ça vous défrisosote ?

Dans tous les cas : chalut !

 

Le Rotpier, un drôle de zozo ne trouvez-vous pas ?

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Voila, c’est terminé... épicétout !

 

Et comme on dit à Amsterdam :

 Un café, un joint et l’addiction SVP !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article