Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Fabrication d'un support chaudrons + une girouette cuivre et laiton

18 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Bricolage ferronnerie

 

Il était une fois ... 

Il était une fois, un grand arbre jumelé ( un thuyas ) qui menaçait de tomber sur la maison des voisins comme l'avait fait son frère jumeau en décembre 2019.

Triste réalité !

 

Nous avons dû, à contre cœur, nous résoudre à le faire abattre :

 

Commencement de l'opération d'abattage

 

Abattage

 

Souche restante

.

Après ... l'idée :

Brouillon griffonné

 

Brouillon griffonné : calculs du volume de la chappe armée sur le dessus de la souche

 

 

Chappe armée ( fers à bétons diamètre 6 mm en étoile + grillage ) coulée à température de 6° et après il a neigé et gelé !

 

Présentation du portique de suspension du petit chaudron au-dessus de la grande marmite en fonte . Cette marmite servait à faire cuire les aliments pour les cochons !

Âge 80 ou 100 ans !

Diamètre 68 cm et hauteur 35 cm environ.

Le portique est réalisé en tube de diamètre17,3 par 2, 35 d'épaisseur.

Je n'ai pas, hélas, pris de photos de sa fabrication !

.

Bouillon esquisse de la girouette  

 

Fabrication de la girouette

 

La girouette est en cuivre et en laiton.

L’axe principal est en tube cuivre de 14x16 et les branches des supports des lettres E, O, N, S, sont en tube cuivre de 10x12 aplati à 6 mm, tout comme la flèche indiquant la direction du vent.

La flèche est montée sur bille pour permettre une excellente rotation.

Les lettres et le motif, un lion Normand , ( en laiton de 2,7 mm ) avaient été découpés en PGCN ( Poinçonneuse Grignoteuse à Commande Numérique ) quand j’étais encore au lycée technique. Mes élèves avaient fait la programmation pour les lettres ( travail assez simple… quoique ! ) et j’avais fait moi-même la programmation de la découpe du lion Normand,  chose assez délicate. Cela fait déjà plus de … 25 ans !

J’avais conservé quelques éléments pour le cas ou … et il est venu !

L’assemblage est fait par soudure à l’étain … comme pour la plomberie chez vous !

Température de fusion de l’étain : 232 ° environ. Une simple lampe à souder au gaz butane suffit.

 

Voyons maintenant quelques étapes de sa fabrication.

 

 

Fabrication d'un gabarit de positionnement pour assembler le tube principal avec les branches des lettres : tout doit être soudé en même temps !

 

.


Autre vue avec calage en hauteur du tube principal

.

C'est parti: ça va souder et ... ça fume !

 

C'est soudé !

 

Ponçage du motif lion Normand

 

Soudage et finition de la flèche 

.

Une partie de la girouette avec le traçage ayant servi à déterminer le gabarit général et les dimensions

Première sortie de l'ensemble

 

Mise en place avec la marmite et le chaudron suspendu

.

Autre vue

 

Autre vue

 

Voila la situation actuelle ! 

Au mois de juin-juillet, cela sera à peu près comme ça :

Pas mal ... non ?

Après, on dira que les retraités se la coule douce !

Que nenni !

Madame a participé aussi aux travaux : coulage de la chappe, manipulation des charges lourdes et mise en place de l'ensemble !

Après, ce sera la mise en place du terreau et des fleurs ! Encore un peu de travail en perspective !

Pierre

Nota :

Pour ceux qui me suivent, c'était bien sûr avant mon opération du canal carpien gauche ! 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article