Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

25 Octobre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

rebus 262 (1)rebus 262 (2)rebus 262 (3)

 

Petite aide au rébus

( les champions s'en passeront ! ) :

    

C'est une grosse connerie du Rotpier !

 1ère ligne, 2ème image : le mec est très " - - - - " !  Dernière image : un gros tonneau ! ( l'autre aussi ! )

2ème ligne, 3ème image :          sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ! ( l'autre aussi ! )

3ème ligne, 2ème image : c'est le " - - - - " annoncé qui compte ! Dernière image : symbole de la " - - - - " !

7ème ligne, 3ème image : cri du bébé quand il pleure ! 

8ème ligne, 1ère image : la moitié du prénom du volatil !  3ème image : le serpent fait toujours " s " ! 

9ème ligne : celui-ci est de montagne ! 

Dernière ligne : des poches de  " - - - - "   ... tout le monde peut en avoir besoin un jour !

 

Et pis c’est tout ! ... Je sens bien que vous allez trouver !

 

Réponse :

 Plus fort que la fulgurance de l’esprit est la fulgurance du pet ! Du moins c’est comme cela que je le sens !

 

Encore un rébus bien senti … non ?

  Et pet c’est tout !

 

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus très court, mais qui ne manque pas de sel ! A vous de  bien l'orthographier pour qu'il soit bien appétissant !  🤣

 

.

 

 

Allez, au boulot brav' gens ! J'espère que cela ne va pas vous couper l'appétit au moment d'attaquer les cacahuètes salées !  🤣

.

Réponse :

Nul besoin d’être un paludier vendéen homophobe pour imaginer ce que les selles de gays rendent !

 

Je vous l'avais bien dit qu'il ne manquait pas de sel !

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article