Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

" Accroche-toi, " Le poème du jour de ... Pierre

24 Septembre 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

Image du net

 

Liminaire :
Par la force des choses, nous serons probablement confrontés, un jour ou l’autre, à une situation semblable à celle décrite ci-après.
Mieux vaut alors bien appréhender toutes les données de cet écrit afin d’éviter de faire une grosse boulette … la boulette !

 

Accroche-toi,

 

Situation presque banale

que celle d’un homme sur un lit d’hôpital

à deux doigts du bout du rouleau

mais échappant encore au dictat des tuyaux.

 

Il avait des visites, beaucoup de visites.

Des longues et des brèves

qu’il vivait parfois comme dans un rêve.

Y revenait un leitmotiv … le leitmotiv !

Formule triviale en soi

mais qui ordinairement motive :

« Accroche-toi ! »… « Accroche-toi ! »

 

Sa femme lui disait : « Accroche-toi ! »

Ses enfants lui disaient : « Accroche-toi ! »

Ses petits-enfants lui disaient : « Accroche-toi ! »

Ses amis lui disaient : « Accroche-toi ! »

Ses voisins, des gens très bien,

lui disaient : « Accrochez-vous ! »

Certains, sautant le pas, lui disaient : « Accroche-toi ! »

Bref, tout le monde lui disait de s’accrocher.

 

Fatigué, il était infiniment fatigué.

Un matin, on l’a retrouvé accroché

… accroché au bout d’un drap tressé et noué

autour de la canalisation d’arrivée d’oxygène.

Ses poumons, eux, n’en avaient plus.

Situation embarrassante s’il en est.

Fâcheux… très fâcheux, n’est-ce pas ?

Pourtant, cela arrive, la preuve.

Pour tout le monde ce fut une dure épreuve.

 

Mais … remettez-vous !

Allez ! Remettez-vous !

Vous n’allez pas vous mettre à chialer quand même !

Accrochez-vous !

Oh ! Mazette ! Saperlipopette ! … La boulette !

 

Moralité :
On doit toujours bien mesurer la portée des expressions que l’on utilise à fortiori quand elles sont stéréotypées. Certaines personnes ont tendance à prendre les choses au premier degré, ce qui est fort regrettable et infiniment dommageable … vous en conviendrez.
 
Terminaison :
 Si un jour ce conseil vous évite de faire une grosse bévue, m’en serez-vous gré ?
Coucherez-vous sur vos tablettes : « Cet écrit m’a évité de faire une grosse boulette !  » ?
Me direz-vous : « Merci, mon cher, mille fois merci, auprès de vous je suis en dette  ! » ?

 

                                                                                                                                 Pierre Dupuis

 

Allez, si après cela vous en manquez un peu ...

 

Bonne et belle journée !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Encore un joli texte ou les rimes ont du sens et ou je suis comblé ! Merci Pierre !
Répondre
R
Bonjour Jerry !<br /> <br /> Merci beaucoup !<br /> J’essaie de m’accrocher !<br /> <br /> Bonne journée !<br /> <br /> Rotpier<br /> <br /> http://rotpier.over-blog.com