Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

" A l’endroit ou bien à l’envers, " ou " Lorsque le délire de la tarte t’atteint, " ... un poème un peu leste de ... Rotpier

19 Septembre 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie, #Poésie - humour

Préambule :
Je vous avais dit que j'allais, sans Alphonse mais avec mon épouse, en vacances du coté de Lamotte-Beuvron et bien voilà c'est fait et je suis revenu !
J'ai bien aimé l'endroit, alors j'ai voulu voir l'envers et j'en ai tiré les quelques vers que je vous propose de déguster ... dans le sens qu'il vous plaira !

.

L’hôtel Tatin

 

A l’endroit ou bien à l’envers,

ou

Lorsque le délire de la tarte t’atteint,

 

Dans les années mille neuf cent

dans un joli bourg de Sologne

des hommes faisaient sans vergogne

des rêves fous et indécents.

 

Ils rêvaient de feuille à l’envers

avec deux jolies jeunes femmes

les sœurs Tatin tout feu tout flamme

printemps été automne hiver.

 

C’était à Lamotte-Beuvron

haut lieu des rendez-vous de chasse

au gibier d’eau à la bécasse

des fortunés et des barons.

 

Sans compter les hommes du cru

qui côtoyaient toute l’année

les deux sœurs joliment tournée

en rêvant au fruit défendu.

 

A l’endroit ou bien à l’envers

ils auraient bien croqué la pomme

on ne reste pas gentilhomme

quand on peut mettre le couvert.

 

Ils avaient percé le secret

visant la tarte renversée

aux pommes caramélisée

mais ils savaient rester discrets.

.

Ils se voyaient bien appliquer

aux deux sœurs la même tactique

un tantinet acrobatique :

bien empoigner et renverser.

 

Tarte Tatin ou sœurs Tatin

une seule et même recette

pour le gâteau ou les sœurettes :

on retourne et c’est le festin.

 

Véritable menu de roi

craquantes et appétissantes

étaient-elles toujours partantes

à l’envers ou bien à l’endroit ?

 

Péroraison :

 

C’est le mythe des sœurs Tatin

entre vérité et folklore

mais que jamais tu n’édulcores

lorsque le fantasme t’atteint.

 

Mais tout conte mis de coté

étaient-elles jolies ou tartes

celles qui servaient à la carte

le célèbre dessert sucré ?

 

Si elles ont eu des amants

sont-elles restée terre-à-terre

en pratiquant le missionnaire

qui manque beaucoup de piquant.

 

Qui pourra nous le dire, qui ?

étaient-elles chaudes ou froides ?

D’un caractère ouvert ou roide ?

Il ne l’a pas dit Curnonsky ! (1)

 

A-t-il lui-même vérifié ?

En a-t-il parlé à Vaudable ? (2)

Ont-ils eu des propos pendables ?

Tout cela reste à clarifier.

  

                                        Rotpier

 

1) Maurice Edmond Sailland, dit Curnonsky, né à Angers le 12 octobre 1872 et mort à Paris le 22 juillet 1956 (à 83 ans), est un gastronomehumoriste et critique culinaire français, surnommé « le prince des gastronomes ».

Souce : Wikipédia :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Curnonsky

 

    2) Louis Vaudable :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Vaudable

 

Les sœurs Tatin

 

... Bon appétit !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article