Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Chat alors ! "Qui aime bien ..." Un petit poème animalier qui glisse vers une fable qui glisse elle-même vers ... vous verrez bien ! Signé: Rotpier !

22 Août 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie - humour, #Poésie

 
Préambule du préambule :
J'espère que vous n’avez pas fait le pied de grue en attendant mon billet de mardi : je n’ai pas eu le temps car j’étais moi-même sur une grue … à moteur … en tout bien tout honneur ! Arrachage de souches de thuyas : gros travail !
La preuve :

 

Photos prises par mon épouse !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

La mi-août travaille chattes et matous !

 

Préambule :

Ces vers, articulés autour du chat, vont choquer quelques âmes puritaines qui sont, fort heureusement, de moins en moins nombreuses !
Pourtant, mêler des chats pelés et des grenouilles de bénitier me semble un assemblage fort judicieux … non ?

Introduction (… tiens teins ! Déjà ?)

Il y a matou et matou,

les pelés et les magnifiques,

ceux qui possède vraiment tout

y compris le talent phallique !

 

Chat pour qui aime bien chatte y vient

Image du net

 

Le poème initial :

Qui aime bien …

 

Sa réputation était faite,

toutes les chattes du quartier,

dont celle de la sous-préfète,

en convenait bien volontiers !

 

Sa longue paire de moustaches

avait le don d’émoustiller,

tout comme sa queue en panache

qu’il savait si bien tortiller !

 

Pas besoin de grand clair de lune

pour entendre les miaulements,

les appels à bonne fortune

des chattes sur les toits brûlants !

 

Forte montée d’adrénaline

quand après l’heure de minuit,

il offrait à une féline

un voyage au bout de la nuit !

 

Il y avait file d’attente

pour profiter de ses faveurs,

une prestation éclatante :

c’était un merveilleux trousseur !

 

Maintenant, une question se pose …

 

Comment étoffer ce poème

limité à l’animalier,

sans trop de risque d’anathème

ni de : « Mais il est fou à lier ! » ?

 

Pourrait-on faire un parallèle

entre le félin et l’humain ?

Il faudrait que je m’y atèle

… et je n’attendrais pas demain !

 

Car …

 

Ce récit est fort transposable

à l’homme et dans le fond j’y tiens,

je pourrais en faire une fable,

je le confirme et le maintiens !

 

 Il me faut donc une morale,

quelque chose qui sonne bien,

une maxime peu banale

… tiens … « Qui aime bien chatte y vient ! »

 

Mais … Oh ! … d’ici …

 

J’entends les cris de quelques prudes,

bien qu’elles ne soit plus beaucoup

à qualifier de turpitudes

le fait de céder aux matous !

 

L’espèce est devenue très rare

et je le dis sans un bémol :

« Piquons la dernière au curare

et plongeons-là dans le formol ! »

 

Sur l’étiquette et sur la souche

sera écrit « Dans ce bocal

se trouve une sainte-nitouche

en très bon état général !

 

C’est une espèce disparue

qui vivait au siècle dernier,

elle avait la langue fourchue

et vivait près des bénitiers ! »

 

Je … oh ! Excusez-moi !  Un appel …

 

Allô ! … oui … la sous-préfecture ?

L’auteur de ce poème ? C’est bien moi

… Oh !... Elle aime mon écriture ?

… Me parler … oui … j’en reste pantois !

 

Allô … oui … comment ?... En tête à tête ?

… Je dois passer par le jardin ?

… Bien sûr Madame la sous-préfète

mes hommages et à demain !

 

Chapeau de sous-préfète

 

Image du net tronquée !

 

Et, n’oublions pas que quand la sous-préfète,

Il faut la servir avant qu'elle ne refroidisse !

 

 

xxxxxxxxxxx

 

Bon, ce n’est pas tout ça,

mais il va falloir que je m’entraîne moi !

Miaou … Miaouuuuuuuuuuuuu !

 

Vous saurez un jour, c’est notoire,

comment tout cela se passa :

vous le lirez dans mes mémoires

mais foin de tout prêchi-prêcha !

                                                          

                                                          Rotpier

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article