Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

10 Février 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus, #Politique

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !  

.

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 C'est un court et il est facile.  Parfois, je suis assez poète ! Allez-y mes petits crapauds !

 
2ème ligne, 1ère image : lieu où l'on entrepose des fûts !
 4ème ligne, 2ème image : bien scinder le mot en 2 !
6ème ligne, 2ème image : la moitié de ce que regarde le fripon de Titeuf ! 4ème image : Cupidon ( à ne pas confondre avec Cul Bidon ) est le dieu de l' " - - - - - " !
7ème ligne, 2ème image : celui-ci est sélectif !    3ème image : le serpent fait toujours " S "Dernière image : autre nom du char !
Dernière ligne, 1ère image : c'est la matière qu'il faut prendre en compte !
 
Et pis c'est tout ! 
A vous de jouer ! Vous n'en avez pas pour longtemps ... même pour ceux qui ne sont pas très doués pour les rébus ! Et, je ne donnerais pas de coups de matraque à ceux qui ne trouverons pas: ce n'est pas le genre de la maison " Rotpier " ! 

 

Réponse :

  Si vous voulez fâcher un CRS, offrez-lui le recueil de poésie « Les amours jaunes » de Tristan Corbière !

 

Nota: Depuis un certain temps, les CRS doivent commencer à ne plus aimer trop le jaune !

Juste pour le plaisir et pour justifier ma petite aide :

" Allez-y mes petits crapauds ! " , je vous mets une des plus célèbres poème du recueil : 

Titre : Le crapaud

Poète : Tristan Corbière (1867-1920)

Recueil : Les Amours jaunes (1873).

Un chant dans une nuit sans air... 
– La lune plaque en métal clair 
Les découpures du vert sombre.

... Un chant ; comme un écho, tout vif 
Enterré, là, sous le massif... 
– Ça se tait : Viens, c'est là, dans l'ombre...

– Un crapaud ! – Pourquoi cette peur, 
Près de moi, ton soldat fidèle ! 
Vois-le, poète tondu, sans aile, 
Rossignol de la boue... – Horreur ! –

... Il chante. – Horreur !! – Horreur pourquoi ? 
Vois-tu pas son œil de lumière... 
Non : il s'en va, froid, sous sa pierre. 
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Bonsoir – ce crapaud-là c'est moi.


Ce soir, 20 Juillet.

 

Tristan Corbière.

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

 

 

Épicé c'est tout !

Allez, au boulot ! Sans aide il n'est pas si facile que cela et Ayrton n'est plus là, hélas, pour vous souffler quoi que ce soit !   

 

Réponse :

  Ce qui sauve le sénat de l’immobilisme chronique c’est le turnover engendré par le grand âge de ses membres.

 

A titre indicatif, moyenne d'âge du Sénat : 61 ans.

Lien : http://www.senat.fr/senatoriales2017/listes/composition_par_age_apres_renouvellement_definitives_senat.pdf

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article