Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour, sorte de Thriller : "Onze Quatre" ou "Un enfant de la balle," de ... Pierre

23 Octobre 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Image du net

.

Thriller…

Onze Quatre

ou

Un enfant de la balle,

 

On l’avait trouvé tout raidi

allongé au fond d’une impasse

à coté d’un hôtel de passe

il était proprement occis.

 

C’était du travail très précis

net sans bavure et efficace

quatre balles dans la paillasse

ça enlève bien des soucis.

 

Tempéré d’un peu d’euphémisme

on pouvait faire un diagnostic

sur le décès de ce loustic :

 

Une sorte de saturnisme

brutal et néfaste aux poumons

une saturation au plomb.

 

Supplément d’information :

 

Nul besoin de confirmation

venant d’un médecin légiste

le premier venu des lampistes

aurait tiré la conclusion.

 

Dans le milieu le bruit couru

que le gars avait eu à faire

suite à une très louche affaire

à un truand très résolu.

  

Un gaillard que tous les malfrats

avaient surnommé Onze Quatre

densité du plomb pour abattre

n’importe qui avec contrat.

 

Il avait appris le métier

en suivant son oncle et son père

ces deux là étaient en affaire

lui avait suivi le sentier.

 

On faisait ça de père en fils

une tradition ancestrale

et en bon enfant de la balle

il ne rasait jamais gratis.

 

Le métier rapportait beaucoup

mais les risques étaient énormes

la profession était hors normes

mais il l’aimait un point c’est tout !

 

Il n’était pas serial killer

pas plus qu’il n’était psychopathe

même si cela vous épate

il ne tuait pas de bon cœur.

 

Question de finir dans un lit

il n’avait que très peu de chance

et selon toute vraisemblance

un jour viendrait son hallali.

.

        Les chasseurs ? 

Ils seront flics ou bien truands

cela n’aura pas d’importance

il n’avait pas de préférence

pour son billet vers le néant.

 

Lui aussi goûterait au plomb

un régime pas très digeste

à proprement parlé funeste

mais préférable à la prison.

  

Il s’en irait le cœur léger

la relève étant assurée

un fils dans sa vingtième année

était prêt à le remplacer.

 

Il avait fait sa formation

en interne dans la famille

il touchait déjà bien sa bille

et fabriquait ses munitions.

 

Il avait déjà le sang froid

indispensable pour la tâche

très efficace et pas bravache

et en plus il était adroit.

  

                                          Pierre Dupuis

 

Image du net

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article