Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Pour les gays ... "C'est cadeau," ! Un poème ... du Rotpier !

9 Mai 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie - humour, #Poésie

Je ne sortirai pas grandi de ce poème mais si j'en sors indemne, ce sera déjà ça !

.

                                                                  Sapho  

                                                                   Janus

     Images du net : Sappho et Janus

.

C’est cadeau,

 

Je voudrais exposer ici

le fruit d’une intense pensée,

certains la diront insensée :

ceux-là ont l’esprit rétréci !

 

C’est un sujet très délicat

et je vais y mettre la forme

pour que personne ne déforme :

je sais beaucoup d’indélicats !

 

Tout le monde a un Saint Patron

pour son métier ou ses tendances,

chaque an c’est la fête et la danse

et l’on fait sauter les bouchons !

 

Puisque les gays ont obtenu

le droit au fait du mariage

il semble utile sans verbiage

qu’ils aient un patron reconnu.

 

Je propose aux filles Sappho

la belle grecque poétesse

qui penchait à aimer les fesses

féminines … sans porte à faux !

 

Là, je ne me suis pas foulé

et j’en fais amende honorable,

il me faut donc du mémorable

pour les gars … pas de l’éculé !

 

Je me dois pour les invertis

que cela sonne bien et rime

allez, j’y vais et je m’exprime :

ça va gratter … moi j’avertis !

 

Je propose tout net … « Janus » !

Le dieu romain aux deux visages,

voila ce que moi j’envisage

pour les chevaliers de l’anus !

 

Voila un dieu qui correspond

très bien à leur double facette,

comme dit ma sœur Mauricette :

« C’est lequel qui porte jupon ? » !

 

Je vais proposer « anusser » *

comme verbe à l’académie,

pour illustrer la sodomie

… tant pis si ça les fait tousser !

 

Afin de vivre avec leur temps

ils se doivent d’être à la page

en admettant que le pointage

existe depuis très longremps !

 

Un verbe plus un Saint Patron

n’est-ce point un présent de classe ?

J’offre le tout sans dédicace

et n’en demande pas un rond !

 

En échange je ne veux rien !

Pas d’intronisation subite :

ce n’est pas un goût qui m’habite :

mon penchant n’est pas uranien !

 

Je ne suis double qu’en esprit,

qui va du sérieux au loufoque,

mais il n’y a pas d’équivoque :

je reste hétéro à tout prix !

 

                                 Rotpier

* Pour le cas où l’Académie retiendrait ma proposition, je vous déconseille fortement de conjuguer,en boucle, ce verbe au présent de l‘indicatif : vous en auriez, je le pense, très rapidement plein le  - - - !    La la la la !

… Je me sauve à reculons ... on n'est jamais assez prudent ! 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article