Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour : "Mon ami le mur," de ... Pierre

28 Mai 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Mardi , j'avais le dos au mur ... je l'ai toujours car je n'ai pas eu le temps de taper les deux poèmes que je viens de terminer !

Alors, je vous propose un poème déjà publié et en ces temps-là, j'étais ... au pied du mur !

 
Le dicton du jour :

 « C’est au pied du mur qu’on voit le garçon »

 

 

Mur

Image du net

 

 

Mon ami le mur,

 

En lui faisant la courte échelle,

je n’étais pas très innocent,

j’avais vu que la demoiselle

avait un beau tempérament !

 

Le tissu de sa minijupe

était vraiment très riquiqui,

elle en était - pour sûr ! - pas dupe

et en dessous c’était exquis !

 

J’ai cultivé la maladresse

faisant semblant de la lâcher,

ma main a glissé sous ses fesses

et a rampé sans la fâcher !

 

Poussant plus loin mon avantage,

j’ai vérifié qu’elles étaient deux !

Quant à leur ligne de partage :

j’ai failli me crever les yeux !

 

Nous avons perdu l’équilibre,

le mur que nous voulions franchir

nous a glissé : « Vous êtes libres,

il vous reste à vous affranchir ! »

 

C’était un mur plein de sagesse

qui connaissait les amoureux

et à son pied la mousse épaisse

formait un lit des plus moelleux !

.

Nous cultivions l’obéissance

- il fallait bien obtempérer ! -

nous avons fait mieux connaissance,

sans chercher à se modérer !

 

J’ai fait beaucoup de courte échelle

et le mur m’a toujours aidé,

quand je changeais de demoiselle

il ne semblait pas offusqué !

 

Mon vieux mur est toujours solide,

je viens le voir de temps en temps,

moi je ne suis plus si valide :

ma courte échelle a fait son temps !

 

A chacune de mes visites

il me dit invariablement :

« Tu n’amènes  plus de petite,

ça me plaisait énormément ! »

 

Il est vraiment resté robuste

mais sa tête part à vau-l’eau :

Alzheimer ! Ce n’est pas juste !

Même les murs ont leurs fardeaux !

 

Un jour je viendrais le rejoindre

ne sachant plus très bien pourquoi,

en observant la lune poindre

nous n’auront plus le moindre émoi !

 

Il sera temps que je trépasse,

je ne veux pas de ces fauteuils

où l’on dépose, où l’on entasse

des corps déjà en demi-deuil !

 

J’aimerais bien que l’on m’enterre

au pied de mon fidèle ami,

un peu de mousse, un peu de terre :

qu’irais-je faire au paradis ?

 

 

                                           Pierre Dupuis

Déjà publié, légèrement revu ! 
 

Mardi , j'avais le dos au mur ... je l'ai toujours car je n'ai pas eu le temps de taper les deux poèmes que je viens de terminer !

Alors, je vous propose un poème déjà publié et en ces temps-là, j'étais ... au pied du mur !

 
Le dicton du jour :

 « C’est au pied du mur qu’on voit le garçon »

 

 

Mur

Image du net

 

 

Mon ami le mur,

 

En lui faisant la courte échelle,

je n’étais pas très innocent,

j’avais vu que la demoiselle

avait un beau tempérament !

 

Le tissu de sa minijupe

était vraiment très riquiqui,

elle en était - pour sûr ! - pas dupe

et en dessous c’était exquis !

 

J’ai cultivé la maladresse

faisant semblant de la lâcher,

ma main a glissé sous ses fesses

et a rampé sans la fâcher !

 

Poussant plus loin mon avantage,

j’ai vérifié qu’elles étaient deux !

Quant à leur ligne de partage :

j’ai failli me crever les yeux !

 

Nous avons perdu l’équilibre,

le mur que nous voulions franchir

nous a glissé : « Vous êtes libres,

il vous reste à vous affranchir ! »

 

C’était un mur plein de sagesse

qui connaissait les amoureux

et à son pied la mousse épaisse

formait un lit des plus moelleux !

.

Nous cultivions l’obéissance

- il fallait bien obtempérer ! -

nous avons fait mieux connaissance,

sans chercher à se modérer !

 

J’ai fait beaucoup de courte échelle

et le mur m’a toujours aidé,

quand je changeais de demoiselle

il ne semblait pas offusqué !

 

Mon vieux mur est toujours solide,

je viens le voir de temps en temps,

moi je ne suis plus si valide :

ma courte échelle a fait son temps !

 

A chacune de mes visites

il me dit invariablement :

« Tu n’amènes  plus de petite,

ça me plaisait énormément ! »

 

Il est vraiment resté robuste

mais sa tête part à vau-l’eau :

Alzheimer ! Ce n’est pas juste !

Même les murs ont leurs fardeaux !

 

Un jour je viendrais le rejoindre

ne sachant plus très bien pourquoi,

en observant la lune poindre

nous n’auront plus le moindre émoi !

 

Il sera temps que je trépasse,

je ne veux pas de ces fauteuils

où l’on dépose, où l’on entasse

des corps déjà en demi-deuil !

 

J’aimerais bien que l’on m’enterre

au pied de mon fidèle ami,

un peu de mousse, un peu de terre :

qu’irais-je faire au paradis ?

 

 

                                           Pierre Dupuis

Déjà publié, légèrement revu ! 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Pierre, tout ce que j'ai écrit était en rapport avec votre mur ( ici et là-bas ) avec vos Pierre et les autres, du mur mais avec votre nom également ... vous apprendrez peut-être à me connaître ! je suis la personne qui vous avais demandé l'autorisation de déposer vos histoires de médecine sur mon FB.
Je vais filer m'inscrire sur le vôtre ainsi vous saurez !!! à très bientôt, sur l'un de vos murs . . . et Mariecapucine est mon pseudo ( mon prénom et celui de ma première petite-fille en fleurs de ! ) joli n'est-ce pas ?
Répondre
M
J'aime l'espièglerie des jeunes années de vos pierres, Pierre !!!
et j'adore le joli message qui ne clôt pas douloureusement votre texte, j'en aime l'idée mousseuse et la caresse de sa terre.
La seule chose contre laquelle je sois, c'est l'Alzheimer; ça ne me dérange pas moi qu'il y ait un puits quelque part où notre esprit assoiffé, s'est par trop par-dessus penché ! c'est une sorte de ... jardin secret non ? en tout cas, pour moi, c'est comme ça que je le vois car je refuse de voir de la souffrance dans le vagabondage de notre âme.
Répondre
R
Bonjour Marie-Capucine !

Très joli prénom si ce n'est pas un pseudo !
Merci pour ce long commentaire joliment bâti ! Quant à l'idée du puits, en tant que Pierre Dupuis, j'y souscris volontiers !

Bonne journée !

Pierre ou Rotpier : c'est au choix !

PS : J'ai cliqué sur Mariecapucine ... pas de blog ? Des Marie Capucine sur Facebook, il y en a pas mal !
D
Certains c'est au pied de l'arbre ,d'autre dans la cave où y a du bon vin ,ja....
Répondre
R
Bonjour Durdan !

Tous les goûts sont dans la nature et j'aime aussi beaucoup les arbres, les caves et le bon vin ! ... Serais-tu devin ?

Bonne journée !

Pierre
C
modi !!! "sans le savoir ..."
Répondre
R
modi bien enregistrée !

Pierre
C
Franchement j'adore ce poème plein de poésie et de délicatesse de ce qu'est le temps qui passe ! Des sous entendu, des jeux de mots et sans avoir tu es un grand poète et, pour sûr, un peu coquin ... Tu devrais publier tes poèmes ! A coup sûr je serais une cliente ... Biz le coquin
Répondre
R
Bonjour Cindide !

Merci beaucoup !

Les recueils de poésie ne se vendent pas beaucoup ! Même si j'en ai écrit quelque chose comme 800 ou 900 poèmes !

Bon après-midi !

Le coquin !